De la campagne à la ville : Journal d'un Toulousain

On est le lundi 12 juillet, les résultats du bac sont arrivés. Je me dirige donc vers le lycée, les résultats sont disponibles sur Internet mais moi, je ne peux pas y accéder, pourquoi ? Tout simplement parce qu’à Bélâbre dans la rue Pasteur, là où j’habite, on n’a pas le wifi. Il est 5h du matin, tous les lycéens de France sont en vacances et font la grasse matinée mais pas moi car je dois aller jusqu’au lycée de Châteauroux pour avoir les résultats.

8h30, j’arrive enfin au lycée, bien sûr je suis seul... Et oui, tous les autres ont un accès à Internet qui fonctionne... 

9h, ça y est ! Les résultats sont affichés, je cherche mon nom : Olivier Boittard, « reçu mention bien » Je laisse éclater ma joie ! L’année prochaine direction la ville Rose et une nouvelle vie ! Je rentre à la maison et annonce la nouvelle à mes parents. Ils se contentent de me féliciter. Pour déjeuner, tomates du jardin, pommes de terre de Madame Torttiget et un faisan chassé la veille par mon père et moi. De bons produits bio et frais du coin. Je sens que l’été va être bien. 


Lundi 3 septembre, je viens de passer 2 mois à pêcher, chasser et à me balader dans le Berry. Mais les vacances touchent à leur fin, demain je pars pour Toulouse avec mon père qui va m’aider à m’installer. Eh oui, c’est une nouvelle vie qui commence. Je fais mes valises et emmène les choses qui pourront me manquer là-bas. 


Mardi 4 septembre, j’arrive à Toulouse. Je suis impatient de découvrir mon nouvel environnement. J’arrive enfin à ma résidence, mon lieu de vie pour les 5 prochaines années. Il est situé en plein centre-ville sur une esplanade nommée Compans Caffarelli. Mes voisins sont Subway, McDonald, Colombus Café et Carrefour. Je suis vraiment ravi, avant pour aller au MacDo je devais parcourir 10 km, maintenant je dois faire 10 m. Je sens que je vais prendre des kilos dans les prochains mois...

Je rentre enfin dans mon nouvel appartement, il fait 16m², c’est la taille que faisait ma chambre à Bélâbre... Mais bon, maintenant j’habite en ville, à moi les sorties et la vie étudiante ! 

J’ai remarqué quelque chose d’étrange ici, personne ne se dit bonjour... ça me fait bizarre, à la maison tout le monde se dit bonjour et discute ... 


Vendredi 7 septembre, ça y est mon père vient de partir je suis désormais seul dans ma nouvelle maison. J’ai visité le quartier du Capitole et de St. Sernin et j’ai adoré. Je me sens étouffé à cause des voitures et du manque de verdure. En effet, le quartier est constitué uniquement de grands immeubles dépourvus de jardins, il y a bien un parc à coté mais il ne vaut pas le bois de Paillet de Bélâbre. 

J’ai fait les courses avec mon père hier, les légumes avaient une tête bizarre... Les tomates étaient trop parfaites et les courgettes trop longilignes... On a acheté du jambon en barquette, d’habitude c’est chez tonton qu’on le récupère, eh oui ! Il élève et tue ses animaux lui-même, au moins on sait d’où ça vient. Celui du Carrefour à un goût de plastique. C’est pas grave je m‘habituerai. Il est 21h, je vais me coucher, je suis fatigué. La nuit va être difficile, en effet, le quartier où je vis est très bruyant et c’est compliqué de m’endormir, sans parler de la lumière...


Lundi 10 septembre, ça y est, c’est la rentrée dans mon école d’ingénieur, j’ai hâte.  Pas trop de cours, des choses qui me plaisent et des nouveaux potes, la belle vie quoi ! On verra comment ça se passe.

Il est 9h, plein de jeunes sont devant l’IPSA, (là où j’étudierai durant les 5 prochaines années), mais personne n’a l’air de trop vouloir discuter et se mélanger... J’attends de voir comment va se dérouler cette première journée, mais je suis heureux et surexcité.


A SUIVRE....

73 vues1 commentaire

ARTICLES RECENTS