Divergence scolaire

Les chiffres se succèdent, les yeux se ferment

La torture est mentale, elle hante chacun de mes cauchemars

L’envie d’arrêter, de ne plus jamais recommencer ça

De faire des choses plus simples et plus plaisantes

Se sucer la moelle de la ville comme si je me croyais libre

Libre de vivre, libre de penser, libre d’exister

Mais être sur cette Terre apporte son lot de responsabilités

Et l’on ne peut que rarement être le réel maître de sa vie

Surtout dans notre époque obscène, si complaisant, à tout partager, mais où chacun se referme

Oh non, je ne sais plus quoi penser

Perdu entre la gravité de l’obligation scolaire,

L’épicurisme,

Le besoin de reconnaissance,

Mais au fond, quelle importance ?

Car qu’importe mes choix, ma volonté.

Demain, le jour va se lever, les chiffres se succèderont, mes yeux se fermeront et une fois de plus mes pensées,

Gardiennes de mes peurs irrationnelles,

Divergeront.


Antoine De Breau-Trenit

75 vues0 commentaire

ARTICLES RECENTS