top of page

Le voyage dans le temps serait possible : la théorie des trous de ver

Les trous de ver, ou points d’Einstein-Rosen, sont des hypothétiques tunnels spatiotemporels qui permettraient de voyager en créant des sortes de raccourcis dans l’espace-temps. Cette théorie a été développée suite à la théorie de la relativité d'Einstein, qui explique que des objets massifs peuvent courber l’espace-temps. Ainsi, il se courbe tellement dans certaines régions que cela peut créer une sorte de tunnel qui raccourcit la distance entre deux points éloignés. Bien que leur existence reste à ce jour non prouvée par l'observation directe, les équations de la relativité générale en suggèrent la possibilité. Les trous de ver suscitent un très fort intérêt, non seulement en tant que concept scientifique, mais aussi en tant que source d'inspiration pour la science-fiction. Leur étude approfondie pourrait apporter des éclaircissements sur les propriétés fondamentales de l'espace-temps et ouvrir de nouvelles perspectives sur la nature de notre univers.



Les différents trous de ver

Bien que leur existence ne soit pas prouvée et repose donc essentiellement sur des théories, l'étude des trous de ver offre une perspective intrigante sur les frontières de la physique théorique. Parmi ces hypothétiques tunnels spatiotemporels, cinq types, chacun présentant des caractéristiques spécifiques, existeraient. Cette classification est le résultat d'une analyse des équations mathématiques présentent dans la théorie de la relativité générale, qui permettent d'explorer les différentes configurations possibles de ces hypothétiques tunnels spatiotemporels.

 

Traversable :

Ce type de trou de ver est le plus connu car il figure souvent dans les films de science-fiction. En effet, il permettrait de voyager d'un point à un autre de l'univers en contournant l'espace-temps, créant ainsi des raccourcis cosmiques. Contrairement à d'autres types de trous de ver, celui-ci serait navigable, c’est-à-dire que l'on pourrait le traverser dans les deux sens.


Non-traversable :

Ce type de trou de ver vient s’opposer aux trous de ver traversables. En effet, contrairement aux traversables, selon la théorie de la relativité générale d'Einstein, un tel trou de ver pourrait avoir différentes caractéristiques, mais l'aspect non-traversable signifie généralement qu'il serait impossible de passer d'un côté à l'autre du tunnel. Cela s’expliquerait soit parce qu’il s’effondrerait, soit il pourrait y avoir une entrée mais pas de sortie. De plus, il modifierait les particules avant qu’elles ne puissent atteindre le bout du tunnel.

 

Sens unique :

Ces trous de ver permettraient le passage à travers le tunnel spatiotemporel uniquement dans une direction spécifique. S’opposant aux trous de ver traversables, où le voyage peut s’effectuer dans les deux sens, ce type exigerait une entrée distincte pour le départ et une autre pour le retour. D’après les équations de la relativité générale, ces trous de ver à sens unique pourraient être associés aux trous noirs et blancs. Les trous noirs, avec leur intensité gravitationnelle extrême, rendraient difficile, voire impossible, la traversée depuis leur côté intérieur. Tandis que les trous blancs éjectent de la matière à haute puissance, cela pourrait permettre la traversée du trou de ver dans un seul sens.



Deux sens :

En opposition au type précédent, les trous de ver à deux sens offriraient la possibilité de voyager dans les deux sens, tant vers l'entrée que vers la sortie du tunnel. Malgré leur aspect bidirectionnel, comme les trous de ver traversables, ils ne créent pas de raccourci spatial entre deux points éloignés de l'univers.

 

Interunivers :

Un trou de ver intra-univers, parfois appelé trou de ver interne, est une potentielle configuration topologique de l'espace-temps qui se situerait à l'intérieur de notre propre univers. En effet, à l’inverse d'autres types de trous de ver qui pourraient relier des univers parallèles ou des régions éloignées de l'espace, un trou de ver intra-univers serait entièrement contenu à l'intérieur de l'étendue de notre propre cosmos.

 

En conclusion, les trous de ver, hypothétiques tunnels spatiotemporels issus de la relativité générale d'Einstein, fascinent tant par leur potentiel pour parcourir l'espace-temps que par leurs divers types. Des traversables permettent des voyages bidirectionnels aux non-traversables, en passant par les sens uniques, deux sens, et intra-univers, ces concepts théoriques demeurent captivants malgré leur statut non prouvé. L'exploration de ces idées offre des perspectives intrigantes sur la nature de l'univers, mêlant science et imagination.

 

 

Sources :

- Wikipédia, « Trou de Ver »

- Science et vie, « Les trous de ver, des raccourcis à travers l’espace-temps ? »

- The conversation, « Est-ce qu’un trou de ver permet vraiment de voyager dans l’espace-temps ? »

32 vues0 commentaire

コメント


ARTICLES RECENTS