top of page

UN AVION ENTIEREMENT RESPECTUEUX DE L’ENVIRONNEMENT

Partie 1 : L’Histoire de Solar Impulse

Solar impulse est un avion fonctionnant uniquement grâce à l’énergie solaire. Il fut inventé en 2009 par les scientifiques et aviateurs Suisses Bertrand Piccard et André Borshberg. Cet avion a réalisé un tour du monde en 2015 devenant ainsi le premier avion solaire à réaliser cet exploit.

C’est le défi que s’est lancé Bertrand Piccard en 1999, en quête d’aventure, de découverte scientifique et de respect de l’environnement.


Comment créer un avion capable de voler indéfiniment sans produire aucune émission polluante ?

De nos jours, les enjeux environnementaux dus à l’aviation sont non négligeables. En effet, l’avion étant le moyen de transport le plus polluant et le nombre de passagers étant en constante augmentation, les émissions polluantes dues à l’aéronautique sont considérables. Afin de limiter ces effets, l’aéronautique se tourne petit à petit vers des solutions respectueuses de l’environnement vis-à-vis des technologies utilisées. Il existe des carburants moins polluants, des avions fonctionnant grâce à l’hydrogène ou encore des avions solaires ! L’énergie solaire est en effet très prometteuse, étant renouvelable et inépuisable.



Les Fondateurs


BERTRAND PICCARD est l’initiateur du projet Solar Impulse. Il est le premier à avoir réalisé un tour du monde en ballon, en 1999. Ce défenseur de l’environnement a été récompensé en 2012 par les Nations Unies grâce au programme « Champion de la Terre ». Il est aussi le fondateur et président de la Fondation Solar Impulse. Il baigne depuis toujours dans le milieu de l’aventure, son père, Jacques Piccard étant détenteur d’un record de plongée et son grand-père, Auguste Piccard étant le premier à réaliser une ascension atmosphérique en ballon et le fondateur de la capsule pressurisée.


Bertrand Piccard© Objectif Soleil

ANDRE BORSCHBERG est un pilote professionnel d’avion et d’hélicoptère. C’est un ingénieur, diplômé de l’Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne en mécanique et thermodynamique. Par la suite il s’engage au sein des forces aériennes suisses en tant que pilote de chasse. Grâce à l’aventure Solar Impulse, il détient le record du monde du plus long vol sans ravitaillement sur un avion sans carburant.


André Borschberg © Objectif Soleil



Les essais


Après 10 ans de recherche, SOLAR IMPULSE 1 voit le jour en 2009. Il se présente alors sous la forme d’un prototype et réalise uniquement des vols d’essais. Il pèse alors 1600 kg pour une envergure de 63,4m. C’est un avion monoplace, plutôt étroit et assez peu confortable et qui ne permet donc pas de voler pendant de longues durées. Ne détenant pas de cabine pressurisée, il a pour unique objectif de vérifier différentes hypothèses de travail.


Solar Impulse 1 © Flickr


Grâce à ces différents tests, en 2012, SOLAR IMPULSE 2 est créé. Il reprend les bases de Solar Impulse 1, en étant cependant plus grand. Cet avion est monoplace et ne détient pas non plus de cabine pressurisée. La cabine étant plus grande, elle permet un confort minimal pour le pilote. Il est cependant plus lourd, pesant près de 2300kg et nécessite donc plus d’énergie.


Solar Impulse 2 © Futura-Sciences


Solar Impulse étant un avion solaire, il est contraint à la météo. Pour décoller, cet avion a besoin d’une grande quantité d’énergie solaire qu’il doit conserver lors du vol, afin de maintenir son altitude. Afin que le vol soit continu, des batteries sont présentes à bord de l’aéronef, lui permettant de voler même la nuit ou lorsque les conditions météorologiques ne sont pas optimales.


Le tour du monde


Début 2012, un projet voit alors le jour : réaliser un tour du monde à bord du Solar Impulse !

Cette expérience est à la fois un défi technique, du fait de la complexité de la technologie Solar Impulse mais aussi environnemental, prometteur de solution aux contraintes environnementales actuelles de l’aviation. Le tour du monde se fera le long de l’équateur, afin d’optimiser les conditions météorologiques.


Après de nombreux essais, le grand voyage débute le 9 mars 2015 à Abou Dhabi. Les deux créateurs et pilotes suisses se relaient lors de 17 étapes en passant par l’Inde, la Chine, le Japon puis les Etats-Unis, l’Espagne, l’Egypte et finissent le tour du globe en rejoignant les Emirats-Arabes-Unis le 23 juillet 2016, après 25 jours effectifs de vol.


Le 10 mars, Solar Impulse rejoint l’Inde puis la Birmanie le 18 mars. Durant les mois d’avril et de mai, l’avion traverse la Chine et le Japon. Une étape majeure se présente alors : la traversée de l’océan Pacifique, qui débutera le 28 juin de Nagoya, au Japon et s’achèvera à Hawaï, le 3 juillet. La traversée du Pacifique a ainsi durée trois jours, sans interruptions.


À la suite de cette étape, la mission est interrompue en raison de pannes sur les batteries. Ce n’est que le 21 avril 2016 que Solar Impulse reprend le tour du globe, partant de Hawaï pour arriver à San Francisco. Le 3 mai, Solar Impulse survole la Californie puis se pose à Phoenix, en Arizona. Une seconde traversée se présente alors : l’Atlantique. L’avion arrive le 23 juin à Séville, au Sud de l’Espagne. Solar Impulse rejoint Le Caire, en Egypte le 13 juillet avant de réaliser l’étape finale, le 23 juillet, rejoignant de nouveau Abou Dhabi.


Le tour du monde est bouclé, non pas en 80 jours mais en 117, battant tout de même de nombreux records.


Le tour du monde de l’avion solaire © Milan Jeunesse


Solar Impulse devient le premier avion solaire avec pilote capable de réaliser un vol sans carburant et sans aucune émission polluante. Créant ainsi une promesse d’avenir pour les avions solaires, entièrement respectueux de l’environnement.


En 2017, les deux fondateurs publient un livre dans lequel ils racontent leur tour du monde, nommé Objectif Soleil. André Borschberg recevra en 2010 le prix Icare, décerné par l'Association des journalistes professionnels de l'aéronautique et de l'espace, pour le succès du projet Solar Impulse.


Page de couverture de Objectif Soleil © Objectif Soleil


D'autres initiatives dans le domaine des avions solaires ont été lancées récemment. Le Solar Impulse 3, une extension du projet initial, vise à réaliser un tour du monde avec une capacité de transport accrue de deux passagers et une réduction du nombre d'escales. Par ailleurs, le Solar Ship, un avion-cargo propulsé par l'énergie solaire et l'hélium présent dans ses ailes, a la capacité de transporter jusqu'à 10 tonnes, voler à une vitesse de 100 km/h, et pourrait être déployé à des fins humanitaires. Enfin, le projet Solar Stratos se concentre sur la conception d'un avion solaire biplace visant à établir un

record d'altitude.


Projet Solar Ship © Solar Ship



Solar Stratos © Raphaël Domjan



Mais alors, comment Solar Impulse fonctionne-t-il concrètement ?

A suivre…



Bibliographie :


Objectif Soleil - 2017 - L'aventure Solar Impulse

Solar Impulse Foundation - Historic Flight

Solar Impulse Foundation - Solutions contre le changement climatique

Cité des sciences et industrie - Solar impulse 1 s'expose - 2010

Sunpower : Solar-powered plane to make final flight to Abu-Dhabi - 2016


37 vues0 commentaire

Comments


ARTICLES RECENTS

bottom of page