top of page

Les SAF, un carburant d'avenir ?


LES SAF : C’EST QUOI ?

SAF (Sustainable Aviation Fuel) est une appellation donnée aux carburants d'aviation utilisés dans les avions à réaction et certifiés comme durables par des entités indépendantes et internationalement reconnues.

Ce sont principalement des carburants produits à partir de carbone recyclé (capté dans l’air comme dans le cas de l’hydrogène), ou bien de biomasse (d’origine biologique) comme les déchets agricoles ou encore de l’huile de friture.



UN OBJECTIF EUROPEEN

Début 2021, le conseil de l’environnement, suite aux orientations du conseil européen, est parvenu à un accord sur l’objectif de réduction de 55% des émissions de gaz à effet de serre pour 2030 par rapport à 1990.

L’aviation se doit donc de trouver différentes solutions pour respecter cet objectif. Parmi elles, un nouveau carburant, les SAF.


POURQUOI LES UTILISER ?

Au vu de la situation actuelle du monde et de la crise climatique, les compagnies aériennes ont le devoir de limiter, voire de supprimer leur impact environnemental. Plusieurs solutions s’offrent à elles, et les carburants durables semblent être la voie par laquelle se diriger.

Photo : John MacDougall/AFP

Passer des carburants liés aux énergies fossiles (pétrole) aux SAF permettrait une réduction de 80% les émissions de CO2 dans l’aviation civile.

Pour les biocarburants, lorsqu’on les dilue avec de l’éthanol, il est possible de garder les infrastructures actuelles ainsi que de ne pas modifier les moteurs des avions pour pouvoir les utiliser.

On parle alors de “solution intégrée” Cependant, pour une utilisation pure, une modification des moteurs est souvent nécessaire.


ET QUELS SONT LES DÉSAVANTAGES ?

Tout d’abord, il y a des difficultés techniques. Si l’on prend l’exemple de l’hydrogène vert, son utilisation demande des conditions de stockage et de refroidissement à des températures très basses, il rentre en effet en phase de congélation aux alentours de -47°C. C’est un carburant qui s’avère être assez instable et son utilisation implique un coût important. Les vols à hydrogène pour des avions à long-courrier ne devraient pas être possible avant 2035 (selon Airbus).


©Airbus

De plus, la production des SAF entraine directement un besoin énergétique. Celui-ci doit, dans une démarche de réduction des impacts environnementaux, être d’origine renouvelable, comme l’électricité verte par exemple.


Les biocarburants sont aussi pour la plupart du temps mélangés avec le kérosène, du fait de leurs disponibilités et du fort prix de ce type de carburant qui peut valoir jusqu’à trois fois plus cher que le jet carburant, car les biocarburants sont produits en moins grande quantité.


QUELQUES EXEMPLES D’UTILISATIONS


Exemples d’acteurs dans les SAF :

©SkyNRG

©World Energy
©NESTE





Exemples de vols utilisant des SAF :

  • L’Airbus A330MRTT au départ de Brize Norton en Angleterre est le premier vol d’essai avec deux moteurs 100% à base de SAF.


©Airbus
  • L’Airbus A380 au départ de Toulouse a réalisé un vol de trois heures à base d’huile de friture le vendredi 25 mars 2022. L’A380 est le troisième Airbus à avoir testé un vol avec ce type de carburant, après ceux de l’A350 et l’A319neo en mars et octobre 2021.

©Airbus

Exemple de concept : la gamme Airbus ZEROe présente 3 avions conceptuels, c’est à dire des idées d’avions dans le cadre de leur projet de décarbonisation. Ces avions fonctionneraient évidemment avec un carburant à base synthétique.

©Airbus

Sources

Source image couverture : DAVID BECKER/REUTERS


Nathan CHEURLIN - Paul CARZON


71 vues0 commentaire

Comments


ARTICLES RECENTS