Turbulences ?

Lors d’un vol il n’est pas inhabituel de se faire un peu secouer. C’est ce que l’on appelle les turbulences. Au sens physique du terme c’est une variation de la vitesse ou de la direction de l’air ; cette variation a un impact direct sur le mouvement de l’avion.


Les différents types de turbulences :

Légères

Petites modifications aléatoires de cap ou d’assiette ; négligeables, presque imperceptibles.

Modérées

Modifications plus importantes désormais non-négligeables ; ressenti de secousses.

Sévères

Modifications brusques d’attitude et/ou d’altitude, pilotage difficile.

Extrêmes

Perte totale du contrôle de l’appareil.

Les causes des turbulences les plus courantes :

Les trous d’air

Les trous d’air sont les tourbillons causés par la différence de courants d’air ascendant (chaud) et descendant (froid). Ces différences de directions du vent peuvent faire perdre une dizaine de mètres d’altitude à l’appareil.


Schéma d’un trou d’air

Un avion amené à traverser ce genre de situation, c’est-à-dire lorsqu’il sortira du courant d’air dans lequel il volait jusque-là et, par conséquent, se retrouvera dans le fameux trou, risque de perdre de l’altitude.




Les courants-jets

Les courants-jets sont des vents violents, soufflant en haute altitude (~ 11km) et pouvant atteindre les 360 km/h. Le changement de direction parfois brutal des différents courants d’air peut entrainer des turbulences modérées à sévères.


Schéma de deux courants d’air allant dans des directions différentes

On peut facilement imaginer à travers ce schéma que si un avion traverse le point d’intersection de ces deux courants d’air il risque de ressentir quelques turbulences.



Perturbations dues aux reliefs

Les montagnes et autres reliefs sont un obstacle à l’écoulement laminaire de l’air. Lorsque l’air fluide rencontre un relief, il va se mettre à tourbillonner et osciller, créant ainsi des turbulences modérées.


Schéma de perturbations dues aux reliefs

Un pilote peut être surpris par ce genre de turbulences puisqu’elles se créent sans nuage et ne peuvent donc pas être repérées en amont.



Bien que cela puisse créer quelques petites frayeurs les mouvements, plus ou moins brusques, perturbent un peu la régularité du déplacement mais ne vous mettent pas en danger. Désormais, plus aucune raison de s’inquiéter à l’annonce d’une zone de turbulences !


Bibliographie et articles relatifs au sujet qui peuvent vous intéresser :

Crédit photos : photo de couverture, Théo Pillevesse


398 vues0 commentaire

ARTICLES RECENTS