Guerre Froide : la paix dans l’espace

« Entre les astronautes, il n’a jamais existé de frontières. Le jour où cette conception gagnera les têtes des hommes politiques, notre planète sera différente » Alexeï Leonov

Nous sommes en juillet 1975, en pleine guerre froide, les tensions internationales se sont apaisées suite à la fin de la guerre du Vietnam en avril, mais le risque d’une guerre nucléaire est toujours présent.

23 heures et 51 minutes à l’horloge de la fin du monde.


15 juillet 1975, 12 heures 20 minutes et 3 secondes : à Baïkonour, un lanceur Soyouz vient de décoller avec à son bord la mission Soyouz 19 composée de deux cosmonautes soviétiques : Alexeï Leonov et Valeri Koubassov. Leur but est simple : s’amarrer à la capsule Apollo américaine via un module d’amarrage spécialement conçu pour cette occasion. 19 heures 50 minutes et 0 seconde : un lanceur Saturn IB décolle de Cap Canaveral et emporte pour son dernier vol la mission ASTP (Apollo Soyouz Test Project), dans un vaisseau Apollo avec un équipage composé de trois membres : Thomas Stafford, Vance Brand et Donald Slayton.

17 juillet 1975, 16 heures 9 minutes : les vaisseaux Apollo et Soyouz se sont amarrés pour la première fois de l’histoire. Quelques minutes après, les américains entrent dans le module d’amarrage, ferment l’écoutille du module d’Apollo pour équilibrer la pression avec celle du module Soyouz, et s’en suit la fameuse poignée de mains entre Stafford et Leonov qui fera le tour du monde.

Par la suite, des objets seront échangés, des papiers signés et des reportages télévisés organisés. Il y aura aussi les rendez-vous téléphoniques entre le président américain Gerald Ford et le dirigeant soviétique Léonid Brejnev.


Mais pour en arriver à cette rencontre historique en pleine guerre froide, il aura fallu plusieurs années de préparation, aussi bien politique, culturelle et technique.


1962, 23 heures 53 minutes à l’horloge de la fin du monde : les premières collaborations météorologiques entre les États-Unis et l’URSS débutent dans un climat hostile sur fond de crise mondiale. En effet, nous sommes en pleine crise des missiles de Cuba, une des périodes de tensions les plus importantes de la guerre froide. Nous sommes passés très proche d’une guerre nucléaire, les soviétiques ayant installé un dispositif de lanceur de missiles à longue portée avec une tête nucléaire, engendrant un blocus contre l’île de Cuba afin d’empêcher les bateaux soviétiques de livrer les missiles. Jusqu’au dernier moment Nikita Khrouchtchev ne lâchera pas, mais percevant le danger d’une guerre nucléaire à l’horizon, il abandonnera et repliera ses navires, dans un accord commun avec les États-Unis qui eux ont retiré leurs missiles en Italie et en Turquie.


1965, 23 heures et 48 minutes à l’horloge de la fin du monde. La collaboration continuera en évoluant vers la médecine et la biologie. Nous sommes en 1965 et en pleine guerre du Vietnam, au début des phases de bombardements intensifs et la coopération entre les deux blocs continuera en 1969, date à laquelle l’heure sera 23 heures 50 minutes. Sous l’impulsion de l’administrateur de la NASA Thomas Pain, qui prendra contact avec le président de l’Académie des sciences M.V. Keldysh pour faire une mission commune dans l’espace en vue d’une potentielle mission de sauvetage.

Nous allons maintenant voir quelques caractéristiques techniques de cette mission, notamment celles qui se sont révélées comme étant problématiques, et les solutions mises en place.

Un des plus gros problèmes du Soyouz est le fait qu’il ne soit pas conçu pour faire passer un homme d’un Soyouz à un autre, en effet les russes prévoyaient de faire une sortie extravéhiculaire, comme par exemple passer du module à une station.

Un autre problème apparaitra lors de la mise en commun des technologies. En effet, à l’époque, que ce soit sur le Soyouz ou sur Apollo, le système d’amarrage est un système « cône-entonnoir » très simple de mise en place, mais complexe dans le système d’ouverture pour un sas par exemple. Mais le plus gros souci réside dans le fait que, qui dit système « cône- entonnoir » dit système mâle/femelle (une tige qui rentre dans un trou), or en cette période de guerre froide aucun des deux camps « ne veut jouer la femme ». Cette considération misogyne, prouve une tension constante entre les deux blocs, aucun ne voulant « s’abaisser », ce qui donnera du fil à retordre aux ingénieurs des deux camps qui devront concevoir un système « hermaphrodite ». Ce modèle est dit androgyne et est conçu avec des anneaux s’emboitant les uns dans les autres, ces anneaux seront disposés d’une part sur le Soyouz et d’autre part sur le module de jonction rattaché à la capsule Apollo.

Ce module de jonction a été développé car les pressions entre les deux véhicules étaient différentes et ce paramètre n’est en aucun cas modifiable. Ainsi un système de sas sera mis en place permettant la circulation et un maintien de la pression entre ces deux vaisseaux. Il servira par ailleurs à réaliser des expériences. La phase technique terminée, vient la grande barrière culturelle.

Le barrage sera celui de la langue. Par convention, il sera choisi que les soviétiques parlent anglais et les américains parlent russe, ce qu’ils feront lors des différentes représentations télévisées. Par ailleurs des voyages seront réalisés entre les deux pays : les américains iront en Russie pour s’entrainer et apprivoiser la langue, de même pour les ingénieurs et les soviétiques qui iront aux États-Unis. Les deux équipes seront toutes très surprises des différences culturelles entre les deux pays. Les barrières linguistique et politique rompues le temps de la préparation, il ne reste plus qu’à lancer cette mission.


Cette mission marque la première coopération internationale dans l’espace. A la suite de celle-ci d’autres suivront, marquant ainsi le point de départ de la conquête spatiale telle que nous la connaissons aujourd’hui. Cette conquête moderne est le reflet même de la coopération humaine et internationale dans l’espace débuté en 1975 par la mission ASTP. Ainsi succèdera à cette mission la station MIR en 1986. Initialement soviétique elle sera ouverte aux autres nations. Pour finir l’ISS en 1998, aboutissement de cette collaboration débutée pendant la guerre froide.


Je terminerai par cette citation de Youri Gagarine : « En regardant la Terre de loin, vous réalisez qu’elle est trop petite pour qu’il y ait un conflit et juste assez grande pour une coopération. »

Bibliographie et articles relatifs au sujet qui peuvent vous intéresser :

Courteix, Simone. Annuaire français De Droit International. Centre National De La Recherche Scientifique, 1972.

[Pas d’auteur et de date] Chrono ASTP le module de jonction DM, http://www.capcomespace.net/dossiers/espace_US/astp/DS.htm


Perspective monde, 17 juillet 1975, Première rencontre de cosmonautes américains et soviétiques dans l'espace http://perspective.userbrooke.ca/bilan/servlet/BMEve?codeEve=827


NASA, Apollo-Soyuz Press Kit, NASA, 1975Ezell, Edward Clinton, and Linda Neuman Ezell. “The Partnership: A History of the Apollo-Soyuz Test Project.”  NASA, 1978, https://www.hq.nasa.gov/office/pao/History/SP-4209/toc.htm. “Apollo-Soyouz - Une Rencontre Au Sommet.” YouTube, 18 Feb. 2019, https://youtu.be/VjfKNlHV-BM. “La Mission Apollo Soyouz.” RUSSIE.FR, 8 Oct. 2012, https://russie.fr/la-toute-premiere-mission-spatiale-internationale-apollo-soyouz.

“Apollo-Soyouz.” Wikipedia, Wikimedia Foundation, 13 Nov. 2019, https://fr.wikipedia.org/wiki/Apollo-Soyouz. (en) NASA, Apollo-Soyuz Press Kit, NASA, 1975, 120 p. (lire en ligne [archive])

(en) NASA, THE PARTNERSHIP A History of the Apollo-Soyuz Test Project, NASA, 2008, 581 p Chrono ASTP Le Module De Jonction DM, http://www.capcomespace.net/dossiers/espace_US/astp/DS.htm.“Apollo Soyouz Test Project.” Apollo, Kopernic, 20 Feb. 2005, http://kopernic.webastro.net/astp.htm.

Ignasse, Joël. “Mort Du Cosmonaute Alexeï Leonov, Premier Homme à S'être Aventuré Dans L'espace.” Sciences Et Avenir, 11 Oct. 2019, https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/deces-d-alexei-leonov-premier-homme-a-etre-sorti-dans-l-espace_138164.

325 vues0 commentaire

ARTICLES RECENTS