top of page

Le Boeing 747 LCF Dreamlifter : un appareil insolite

Au début des années 2000, alors que Boeing lançait le développement de son programme 787 Dreamliner (un avion long-courrier de nouvelle génération), ils annoncèrent que, pour des raisons de délais, le transport de pièces entre les différentes installations ne se fera plus par voie maritime (méthode jusqu’alors utilisée pour les précédents programmes), mais par voie aérienne. Boeing avait donc besoin d’un nouvel appareil pour répondre à ce besoin : vit alors le jour le Boeing 747 LCF (Large Cargo Freighter) aussi nommé Dreamlifter, (en référence au programme qu’il dessert, le 787 Dreamliner).


Boeing 747 LCF Dreamlifter au roulage (@Boeing)

Des transformations substantielles

Malgré une apparence très différente d’un 747 standard (qu’il soit cargo ou passager), les 747 LCF ne sont qu’une transformation de 747-400 déjà en service chez Malaysia Airlines, China Air et China Airlines. Pour des raisons budgétaires, Boeing rachète ces appareils et se charge de la modification plutôt que d’en construire complètement de zéro. Au total, ce sont quatre appareils qui ont subi cette modification en profondeur. Bien qu’au premier abord, l’ensemble de l’appareil semble avoir été transformé, seule la partie supérieure du fuselage a été modifiée. Le cockpit et la partie avant du fuselage ont été aussi conservées. Notons que pour des raisons aérodynamiques, les winglets au bout des ailes ont été supprimés. Le stabilisateur horizontal a été agrandi de 3 mètres pour des raisons de centrage et de stabilité en vol.


Soutes : dimensions et utilisations

Cette transformation a permis l’implémentation d’une soute d’un volume de 1840 m3 (3 fois le volume de celle d’un Boeing 747-400F). Du fait de sa taille hors-normes, cette soute n’est pas pressurisée. Contrairement à un Boeing 747F standard, l’ouverture de la soute se fait par l’arrière : 21 verrous sont chargés de maintenir la queue de l’appareil en place en vol. Du fait de la taille importante de la partie mobile, l’ouverture de la soute nécessite un véhicule particulier charger de soutenir la queue : le MTS (Mobile Tail Support). Une cloison d’un peu plus d’un mètre d’épaisseur est présente entre la soute cargo et la partie avant du fuselage : elle servirait en théorie à protéger les occupants des grandes structures transportées en cas d’urgence. A l’intérieur de la soute, les charges sont d’ailleurs positionnées à l’aide d’un  système de pointage laser de précision. Enfin, la transformation n’ayant concernée que la partie supérieure des appareils, ceux-ci sont ont conservé leurs soutes traditionnelles : elles permettent généralement de transporter des pièces de taille contenue et des items cargo. La grande soute, quant à elle, permet de transporter des ailes et des sections de fuselage de Boeing 787.


Fuselage avant d'un 787 déplacé dans la soute du Dreamlifter (@Boeing)

Le Dreamlifter en exploitation

Bien que ces appareils appartiennent à Boeing, leur exploitation a été déléguée à Atlas Air, une compagnie aérienne spécialisée dans le cargo. Ayant une autonomie de 7800 km, ces appareils effectuent des vols réguliers entre les différents sites de production du constructeur américain (Wichita, Grottaglie (Italie) et Nagoya (Japon)) et les lignes d’assemblage final (situées à Everett et Charleston). Son usage est donc similaire aux Béluga & BelugaXL du concurrent européen Airbus. Plus récemment, cet appareil a été largement médiatisé après un incident : au décollage, juste avant la rentrée des trains, un pneu du train d’atterrissage principal s’est décroché, donnant lieu à des images impressionnantes.

Dreamlifter au décollage (@Boeing)

Bibliographie

Inside the Boeing 747 Dreamlifter, Sam Chui, 26 octobre 2019 : https://www.youtube.com/watch?v=b6WGlXENX8g

Roll–out du Boeing 747 LCF, Le Journal de l’Aviation, 18 août 2006 : https://www.journal-aviation.com/actualites/02561-roll-out-du-boeing-747-lcf

Battle Of The Beasts: Boeing's Dreamlifter Vs Airbus' Beluga XL, Long Haul by Simple Flying, 23 décembre 2021 : https://www.youtube.com/watch?v=-XfgJ-oq3ic 


47 vues0 commentaire

コメント


ARTICLES RECENTS

bottom of page