Le roi est mort ! Vive le roi !

Je suis au regret de vous annoncer que le très célèbre télescope spatial Hubble (HST) sera désorbité en 2021, ce dernier ayant fêté ses 30 ans au mois d’avril dernier. Mais n’ayez crainte, cette fin de mission ne signe pas l’arrêt des découvertes scientifiques sur notre Univers, bien au contraire. En effet d’ici 2021 le successeur d’Hubble, le télescope spatial James Webb (JWST), fera son entrée sur la scène de l’intersidéral. Qui est-il ? Qu’a-t-il de plus que son prédécesseur de renom ? Enfin, sera-t-il à la hauteur de la lourde tâche qui lui a été assignée ? Tout de suite une mise en lumière sur notre nouvelle star …

Les télescopes


Leurs miroirs


Respectivement ; le miroir primaire de HST (en haut), puis celui de JWST.



Finalement

Grâce aux avancées technologiques faites dans les domaines de l’optique et de l’observation spatiale, les images fournies par le télescope spatial Hubble peuvent désormais être prises depuis la Terre. Son futur remplaçant, le télescope spatial James Webb n’est donc pas une version améliorée du HST, mais plutôt un œil neuf qui va compléter et approfondir les découvertes faites par ce dernier. En effet, ses capacités d’absorption dans l’infrarouge et sa mise en orbite à une unité astronomique (environ 150 millions de km) de la Terre vont permettre d’étudier des objets plus lointains, beaucoup plus lointains que tout ce qui a pu être observé jusqu’ici. James Webb va être le plus complexe et puissant télescope spatial jamais envoyé dans l’espace, il nous permettra d’expliquer, ou du moins de mieux comprendre les débuts de notre Univers.


Bibliographie et articles relatifs au sujet qui peuvent vous intéresser : https://www.nasa.gov/ photos montages et crédits photos: Damien SIMON
370 vues0 commentaire

ARTICLES RECENTS