top of page

LES THEORIES DU MULTIVERS

Depuis quelques années, le multivers regagne en popularité grâce aux nouvelles œuvres de fictions et notamment celles de Marvel qui le décrivent comme un moyen de voyager dans le temps ou de réunir plusieurs fois le même héros dans un seul univers.

Mais qu’en est-il vraiment dans la réalité ? Le multivers nous permettrait-il de voyager dans le temps ? Pourrions-nous nous rencontrer nous même dans un autre univers ? Et surtout, d’où vient cette théorie selon laquelle il existerait d’autres univers que le nôtre ?

 

L’abbé Georges LEMAITRE (à gauche) et Edwin HUBBLE (à droite), cieletespace.fr

Tout commence en 1927 lorsque Georges Lemaître prédit théoriquement que notre univers est en expansion, théorie confirmée deux ans plus tard par les observations de Hubble. Des scientifiques du monde entier vont alors se demander comment cela est possible et dans quoi notre univers peut bien s’agrandir.

  Pour bien comprendre ces questions, imaginons que l’univers soit comme un ballon qui gonfle. Il est facile de comprendre que lorsque le ballon gonfle, il s’étend dans l’espace qui l’entoure, c’est-à-dire dans l’atmosphère. Mais dans quoi l’univers peut-il bien s’étendre ? Cette question sous-entend qu’il existe quelque chose de plus grand que notre univers et que ce dernier se trouve à l’intérieur. On peut donc se demander pourquoi est-ce qu’il n’existerait pas d’autres univers ?


C’est ainsi que la théorie du multivers est petit à petit née au XIXe siècle. Cependant, à cause des limites de notre univers observable, qui sont elles-mêmes très faible par rapport à la taille de notre univers, on ne peut pas observer ni atteindre les autres univers afin de prouver leur existence. Pour vous aider à comprendre pourquoi, on peut comparer cela à l’époque où on pensait que seulement la Voie lactée existait parce qu’on ne pouvait pas observer au-delà, on ne possédait tout simplement pas encore les technologies nécessaires. Mais en l’état actuel des connaissances, nous ne sommes pas sûrs que l’on puisse un jour vérifier l’existence d’autres univers, tout simplement car les lois de la physique nous en empêcheraient.

 


Hugh EVERETT (à gauche) et Max TEGMARK (à droite), futura-sciences.com et intelligence.org

Cette contrainte n’empêche quand même pas les théories de fuser. Au XXe siècle, des scientifiques comme Hugh Everett et Max Tegmark proposent alors plusieurs théories classant les multivers en quatre différents niveaux. Si le multivers existe, alors il suivra probablement une de ces théories :



Niveau 1 : l’inflation cosmique


Dans le cas de l’inflation cosmique, les autres univers ne sont en réalité que d’autres régions de l’espace en dehors de limites de l’univers observable. Cependant, ils sont tellement éloignés qu’il est impossible de les atteindre ni même de les voir. Ils sont donc régis par exactement les mêmes lois de la physique que le nôtre et se seraient tous formés et développés indépendamment. Ainsi, avec les mêmes règles mais des conditions initiales différentes, il existerait une infinité d’univers différents qui évolueraient parallèlement aux nôtres.


On peut alors même affirmer qu’il existe des univers comme le nôtre dans lesquelles n’importe quelle situation est possible. Par exemple, il est très probable que vous existiez dans d’autres univers et que vous fassiez quelque chose de complètement différent de votre vie, peut-être que dans l’un vous êtes pompier et dans un autre ingénieur ou professeur. On peut même imaginer que, dans certains d’entre eux, il existe un autre vous en train de lire cet article exactement en même temps que vous. Peut-être que dans l’un d’entre eux, les Alliés ont perdu la Seconde Guerre mondiale et dans un autre se sont les Australiens et les Brésiliens qui se sont affrontés dans une course à l’espace et non les États-Unis et la Russie.


C’est ce niveau de multivers qui explique comment plusieurs héros Marvel venant d’univers différents peuvent se retrouver dans le même via un portail. Évidemment, un tel portail n’existe pas dans la réalité et il est tout bonnement impossible de rejoindre un autre univers.

 

Niveau 2 : l’inflation chaotique éternelle


Le deuxième niveau se base sur le même principe que le premier mais cette fois, nous nous sommes tellement éloignés que dans ces univers même les lois de la physique sont différentes. Certains d’entre eux pourraient être similaires au nôtre et d’autres complètement différents. Il y aurait donc une multitude de combinaisons de lois possibles avec, par exemple, certains univers aptes à recevoir la vie comme le nôtre et d’autres non. Puisque les lois changent d’un univers à l’autre, il est aussi tout à fait possible que la vie fonctionne autrement dans un autre univers. On peut aussi imaginer que dans certains d’entre eux la gravité repousse les objets au lieu de les attirer. Dans ce genre de multivers, tout est possible !


Ces univers se seraient formés indépendamment dans l’espace et en continu dans le temps. Certains se forment même en ce moment. En effet, depuis le Big Bang l’espace s’agrandit en permanence et de plus en plus vite permettant alors la naissance de ces univers sous forme de bulles un peu partout mais à des distances extrêmement grandes les unes des autres. Et qui a-t-il entre tous ces univers ? Tout simplement rien, que du vide.

Représentation du multivers de niveau 2, lesetoiles.over-blog.net

Niveau 3 : le multivers quantique


On passe maintenant sur une tout autre théorie. Dans ce niveau, les différents univers ne se trouvent pas dans un même espace, au contraire ils évolueraient en parallèle. En fait, notre univers coexisterait avec de nombreux autres qui se sépareraient en permanence. Cela serait directement dû aux probabilités et aux actions effectuées dans un univers.


Ce concept est beaucoup plus compliqué à s’imaginer alors prenons un exemple. Si vous lancez maintenant une pièce et qu’elle tombe sur pile, alors un deuxième univers va se créer exactement en même temps et dans lequel la pièce est retombée sur face et avec des lois physiques différentes qui ont permis à la pièce de retomber sur face et non sur pile comme dans le nôtre. Il existerait donc une infinité de Terres parallèles avec d’autres nous vivant une vie complètement différente de celle qu’on connaît simplement, car on aurait pris d’autres décisions dans ces univers parallèles.


Tous ces univers évolueraient alors parallèlement les uns aux autres et donc la réalité se ramifierait en branches parallèles.

Représentation de deux Terres dans des dimensions parallèles, multivers de niveau 3, radiofrance.fr

 

Niveau 4 : le multivers mathématique


Ce dernier niveau est le plus compliqué à comprendre de tous. Ici, chaque univers correspond à une structure mathématique qui existe physiquement. C’est-à-dire que chaque concept mathématique aurait une version physique. Dans ce niveau de multivers, même l’espace et le temps peuvent être différents. Par exemple, peut-être que dans certains de ces univers, le temps s’écoule différemment voire n’existe pas.


Contrairement aux autres niveaux où les multivers évoluent dans l’espace et le temps, ici c’est l’espace et le temps, s’ils existent, qui évoluent tous différemment dans les univers. Ainsi, certains d’entre eux ne disposeraient pas de temps ou pas d’espace ou aucun des deux. Par exemple, dans notre univers, nous avons les deux. Tout cela signifie aussi que les lois physiques changent dans ces différents univers et donc, comme pour le niveau deux, tout est possible ! On peut s’imaginer n’importe quoi, cela existe forcément dans un autre univers d’après cette théorie.

 



Aujourd’hui, tout cela n’est qu’au stade de théorie et bien qu’elles soient fondées sur des principes physiques solides, rien ne prouve l’existence du multivers. En effet, ces théories se basent sur nos connaissances actuelles et notre compréhension de l’univers. Elles sont toutes issues d’un chemin de pensée logique des scientifiques et non sur des preuves et expériences.

Dans tous les cas, même si on arrivait à prouver l’existence d multivers et donc la validité d’une de ces théories, il serait impossible de quitter notre univers pour en rejoindre un autre. Cela s’explique par le fait qu’entre les univers, il n’y a rien, absolument rien, pas de matière, pas de particules, ni même de lois physiques. Certaines théories comme les deux dernières disent même que les autres univers se trouvent dans d’autres dimensions que la nôtre. Ainsi, si vous arriviez à vous retrouver entre deux univers, vous cesseriez tout simplement d’exister. Nous sommes donc très certainement condamnés à rester dans notre univers pour l’éternité et à disparaître avec lui. 

 

SOURCES :

-        Article « Multivers », Encyclopédie Wikipédia

-        Site officiel NATIONAL GEOGRAPHIC, « Qu’est-ce que le multivers ? Ce qu’en disent les scientifiques »

-        Site SCIENCES et AVENIR, « Question de la semaine : peut-on croire à l’existence des multivers ? »

-        Site SCIENCE et VIE, « Pourrait-on transcender l’espace-temps avec le multivers ? »

-        Site BBC News Afrique, « 4 façons de comprendre le concept du multivers selon la science »

-        Site Pour la Science, « De l’Univers au multivers »

34 vues0 commentaire

Commentaires


ARTICLES RECENTS