top of page

Quelles sont les différences entre les Rafales ?


Les différents Rafales


©Nicolas Jarry

Le Rafale B (B pour « biplace ») permet d’employer un NOSA (Navigateur Officier des Systèmes d’Armes). Les nombreux paramètres et menaces pendant les différentes phases de vol ont fait que la présence d’un NOSA est maintenant privilégiée par rapport au modèle monoplace.

Le Rafale B est utilisé pour la formation des pilotes mais aussi pour diverses opérations telles qu’une mission d’attaque au sol ou une frappe nucléaire.






©Keith Pisani

Le Rafale C (C pour « chasseur ») est un Rafale monoplace capable de mener plusieurs missions en même temps. Il est principalement utilisé pour des opérations de reconnaissances et d’interception.







©Marine nationale

Le Rafale M (M pour « marine ») est la version utilisée sur les porte-avions pour des missions de dissuasion, de reconnaissance ou encore de suprématie aérienne.

Le Rafale de la Marine Nationale est uniquement monoplace.










Leurs points communs


Tout d’abord, malgré certaines différences les trois Rafales de chez Dassault possèdent plusieurs caractéristiques communes. Par exemple, ces trois Rafales sont composés de 80% de composants en commun, avec une cellule et des dimensions égales, comme l’envergure (10,86 m), la hauteur (5,34 m) ou encore sa longueur (15,27 m).

De plus, ces Rafales ont aussi de nombreuses performances identiques. Cela va des performances de décollage (à partir de 400 m) et d’atterrissage (à partir de 450 m), jusqu’aux systèmes d’armes utilisés. En d’autres termes, et le fait que le Rafale est capable de mener à bien plusieurs missions différentes, cet avion est considéré comme « omnirôle ».


Leurs différences


Commençons par les différences entre les trois Rafales. La masse à vide du Rafale de la Marine est plus importante avec ses 10 196 kg, par rapport à celle des Rafales B (9 770 kg) et C qui est plus faible d’environ 100 kg. Les points d’emports externes sont plus nombreux sur les Rafales Air B et C (14 contre 13 pour le Rafale M). Ces emports permettront aux Rafale lors de futures missions d’être équipés de bombes, missiles ou de réservoirs supplémentaires.

Concentrons-nous maintenant seulement sur les Rafales C et M. De premier abord, nous pouvons remarquer quelques différences.


©Philippe AMIEL
©T. Laurent














En effet comme nous le voyons sur l’image de gauche, l’assiette du Rafale M est plus cabrée que celle du Rafale C. Ceci permet d’avoir une portance plus importante au décollage, afin de pouvoir faire décoller plus rapidement l’avion sur une piste raccourcie, comme un porte-avions par exemple. De plus, le Rafale M possède un train d’atterrissage avant ainsi qu’une trappe plus grande que le Rafale C. Remarquons aussi que le Rafale de la Marine est équipé d’une échelle rétractable permettant de ne pas encombrer le pont d’envol.


©Pinterest

En ce qui concerne l’arrière de l’avion, les deux Rafales possèdent chacun leur crosse d’arrêt. Cependant celle du Rafale C est plus fine et ne peut se déclencher qu’avec l’aide d’un mécanicien alors que celle du Rafale M est automatisée étant donné que la crosse d’arrêt est la pièce maîtresse lors des appontages.




Pour la partie technique, le train d’atterrissage du Rafale M est considéré comme le plus sophistiqué. Le train avant est équipé d’une launch bar (barre de catapultage) qui va permettre au Rafale d’atteindre une vitesse de 240 km/h en seulement trois secondes lors des catapultages. En plus de cette barre de catapultage, le train avant possède une technologie dite « jump strut » fournissant une aide supplémentaire pour le décollage. Enfin, le train d’atterrissage du Rafale M a été renforcé, permettant de résister à une plus grande force verticale que celle des Rafales Air pour pouvoir faire face aux conditions difficiles d’appontages et de catapultages.


Bonus


Quelques images :


©Pinterest
©500px











©J.Hoskins

Sources


Omnirole-rafale :

Wikipédia :

Aviationsmilitaires :

Quora :

Source image de couverture :

Crédit : A. Pecchi - Dassault Aviation.




Nathan CHEURLIN

1 195 vues1 commentaire

1 Comment


Une RAFALE d'informations très intéressantes dans cet article.

Like