top of page

Royal Air Maroc : Origines et Histoires


Les origines de la compagnie

Royal Air Maroc est issu d’Air Atlas, la première compagnie de transport aérien au Maroc apparue après la Seconde Guerre mondiale en 1946. Deux ans plus tard, en 1948, la compagnie Air Maroc est créée.  En 1951, le gouvernement marocain, par un arrêté royal, décide d’accorder à Air Atlas le droit exclusif d’exploiter le transport aérien public. La société change de nom et devient Compagnie Chérifienne de Transport Aérien Air Atlas (CCTA). Le financement est ensuite partagé entre l 'État marocain, Air France et Air Maroc, qui assure la maintenance des appareils. Son réseau a ensuite couvert le Maroc et le Maghreb. Le 28 juin 1957, les sociétés CCTA et Air Maroc fusionnent pour former Royal Air Maroc. La nouvelle société ainsi constituée démarre avec une flotte de 8 appareils (3 Douglas DC-3, 4 Douglas DC-4 et 1 Lockheed L749 Constellation) et connaît plusieurs étapes de développement.


Vol inaugural de la ligne Casablanca - Lisbonne en Boeing 727 (royalairmarocvirtual.com)


Une compagnie qui prend son envol

En 1958, un an après sa création, la RAM crée son premier centre de formation professionnelle, à l'initiative de Drisse Cherradi, premier directeur général de l'entreprise, il acquiert ce poste juste après avoir refusé de servir le président français au lendemain de l’indépendance. La même année, la société ouvre une ligne aérienne vers l'aéroport de Gibraltar. Deux Caravelles sont commandées en mai. En 1959, la flotte était composée de deux Douglas DC-3, d'une Caravelle et de 2 Lockheed Constellation. Le personnel a atteint 95 agents de bord dont 25 pilotes, 16 opérateurs de vol, 17 mécaniciens de bord, 23 hôtesses et 14 stewards. Cette année, la compagnie transportera 134 161 passagers. En mai 1960, une nouvelle Caravelle est livrée, elle effectue son premier vol le 20 mai.


Une expansion mondiale, principalement africaine

Depuis le début des années 2000, Royal Air Maroc a dû faire face à plusieurs défis. Les principaux enjeux sont les salaires, la liquidation de la filiale low-cost Atlas Blue et la concurrence ouverte avec les entreprises européennes. Pour trouver de nouvelles sources de croissance, le groupe marocain développe plusieurs lignes pour le Moyen-Orient, l'Amérique du Nord et l'Afrique. En 2005, le chiffre d'affaires estimé de Royal Air Maroc sur le marché africain était de 950 millions d'euros, soit une augmentation de 68% d'une année sur l'autre, selon le représentant de la compagnie Saad Azzioui. En 2006, elle s'attend à une croissance de 75% en Afrique, indiquant qu'elle envisage de fusionner avec d'autres compagnies aériennes africaines, à l'instar d'Air Sénégal International et d'Air Gabon International.


Boeing 787-8 de la Royal Air Maroc (@Mark Szemberski)


La RAM s'est retirée de sa prise de contrôle à 51% d'Air Mauritanie annoncée en août 2006, la RAM est vite désintéressée due au manque d’exclusivité d’Air Mauritanie sur le territoire Mauritanie. En 2007, la société a annoncé son intention de desservir le Cameroun, la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Togo et le Bénin, ainsi que le Ghana, le Congo, la Guinée équatoriale et la République démocratique du Congo en 2007-2008. Le 6 décembre 2008, la compagnie aérienne marocaine a signé un accord pour l'acquisition de quatre Boeing 787. La RAM est considérée comme l'une des meilleures au monde en matière de sécurité. Cependant, les compagnies aériennes n'ont pas été en mesure de suivre la croissance rapide de la RAM, entraînant des retards, des annulations et des échecs d’affiliation à leur hub de Casablanca, grâce au Boeing 747-400 immatriculé CN-RGA. En 2009, Royal Air Maroc était le deuxième transporteur d'Afrique, derrière South African Airways, Egyptair et Tunisian Airways. En 2010, l'âge moyen de la flotte de Royal Air Maroc était de 6,9 ans, relativement inférieur à la moyenne mondiale (11,5 ans).

 

Conclusion

Depuis qu’elle a vu le jour la RAM a connu une croissance exponentielle qui s’est conclu par un leadership continental. Avec une flotte très jeune elle dessert plus d’une centaine de destinations rendant service a plus de 8 millions de passagers à travers le monde.


Bibliographie


Photo de couverture : @Guillaume Fevrier

96 vues0 commentaire

Comments


ARTICLES RECENTS

bottom of page