Quand la Lune aura disparu…

En orbite autour de la Terre depuis plus de 4,5 milliards d’années, elle s’éloigne de nous au rythme de 3,78 cm par an. Chère Lune, que serait notre vie sans ta présence ?



Je m’imagine que demain matin je me réveille dans un monde où tu n’es plus. Je me lève, rien de spécial. J’ouvre la fenêtre, je sens l’air froid, c’est étrange : un 1er juin, il devrait faire un peu plus chaud. Le ciel est grisâtre, il va sûrement pleuvoir. J’attrape mon parapluie et je me rends en cours.


Tempête inattendue

Pendant le trajet, je regarde les nuages. Il fait de plus en plus sombre, la pluie menace. J’entre dans le bâtiment juste avant que la tempête ne commence. La pluie bat la fenêtre, de nombreux éclairs s’abattent partout à travers la ville, le tonnerre résonne. Le vent souffle si fort que les arbres s’agitent dans tous les sens. Je n’ai jamais vu une tempête aussi violente, aussi puissante. Enfin, la pluie se calme, les nuages se disloquent et je revois le soleil apparaître.

Il est midi, je décide d’aller voir l’océan. Le temps du trajet, le ciel s’est éclairci. C’est étrange comme la météo change en si peu de temps.

Nous passons devant l’arrêt habituel du bus. Je m’approche de la porte, mais le chauffeur ne ralentit pas : la distance qui nous sépare de la mer est plus importante que d’habitude. Ça me paraît anormal, mais j’attends. Le bus s’arrête environ vingt minutes plus tard. Je descends, m’approche de l’eau et m’assieds sur le sable de la plage. Je ne reconnais plus rien et il n’y a plus aucun poisson dans l’eau.

Vers dix-sept heures, je retourne en ville pour faire quelques courses. Je tourne en rond dans les rayons sans réussir à trouver ce que je souhaite : il n’y a pas de crabes, presque pas de poissons, ni de viande, ni de volaille. C’est trop de surprises pour le même jour ! mais un coup d’œil sur Internet m’explique tout : la Lune vient de se désorbiter !

Alors je comprends pourquoi la tempête était aussi violente, pourquoi il fait si froid, pourquoi le bus ne s’est pas arrêté plus tôt et pourquoi je ne trouvais pas ce que je voulais au supermarché. Ma chère Lune, dans ce monde que j’imagine, cela fait bien longtemps que tu n’éclaires plus rien du tout, que tu n’as plus d’impact sur la Terre, que tu n’orbites plus autour d’elle.

L’océan méconnaissable

En creusant davantage, je découvre que dans cette triste réalité il n’y a pas de marées ou, plutôt, que c’est toujours la marée basse puisque tu n’es plus là pour faire valser les eaux. C’est pour ça que le trajet a été si long, l’océan se trouve plus loin qu’il ne devrait l’être. Je découvre en même temps que de nombreuses espèces aquatiques n’existent plus. Comme il n’y a pas de marées, les écosystèmes sont modifiés, certains poissons ne possédant plus de lieux propices à la reproduction ont disparu, les coraux et les crabes qui suivaient ton cycle ont eux aussi disparu.

Comme tu n’es plus présente pour stabiliser son axe, la Terre s’est mise à tourner de plus en plus vite, comme une toupie. C’est pour cela qu’il fait froid. Il n’y a plus de saisons. On peut passer de l’été à l’hiver en quelques semaines sans distinction. C’est ce changement qui est à l’origine de la disparition de nombreuses espèces terrestres. Enfin, une météorite s’est écrasée en Amérique du Sud il y a quelques semaines. Tu ne l’as pas déviée et renvoyée dans l’espace. Tu n’es plus en orbite autour de notre planète, tu n’as pas pu protéger notre Terre.

La Lune partira… mais dans très longtemps

Je rouvre les yeux, je suis de retour dans la réalité, et je te revois enfin. Après toute cette rêverie, je suis contente d’être là, réveillée au creux de la nuit à te parler. Je sais qu’un jour, dans des milliers voire des milliards d’années, au rythme où tu t’éloignes de moi, tu vas réellement quitter ton orbite et nous abandonner. D’ici là, le Soleil sera devenu un géant rouge et nous aura tous engloutis. Sauf si, par malheur, tu rencontres un objet cosmique et que tu nous quittes bien plus tôt que prévu.

Ma tendre Lune, je suis heureuse que tu sois là, à nos côtés. La vie sans toi ne serait pas du tout la même.


Un monde sans Lune, froid et sans saisons. (Illustration : Kahl/Pixabay)


50 vues0 commentaire

ARTICLES RECENTS