top of page

Starship, la plus grande fusée jamais créée

 

            Depuis longtemps l’Homme a repoussé ses limites quand il était question de conquête spatiale ; en effet, Youri Gagarine fut le premier homme à être envoyé dans l’espace dès 1961 et depuis ce jour, les moyens nous permettant d’effectuer des lancements spatiaux n’ont cessé d’évoluer. Un des plus grands aboutissements du génie de l’Homme est la fusée Starship. La plus grande fusée jamais créée, que ce soit en termes de taille ou de capacité, est l’œuvre de l’entreprise privée SpaceX donc le directeur général n’est autre qu’Elon Musk. Ce lanceur spatial super lourd a la particularité d’être réutilisable, chose qui, dans le contexte actuel lié à l’écologie est d’autant plus importante. En effet, SpaceX est la première compagnie spatiale à avoir mis un pied dans le marché des boosters réutilisables ce qui en fait donc un pionnier en la matière.



SpaceX, Starship sur son site de lancement, spacex.com

 

Les différents étages qui la composent

 

La fusée Starship est composée du vaisseau spatial Starship et de la fusée Super Heavy ; ainsi, elle mesure 121 mètres avec une capacité de 250 tonnes dont 150 tonnes réutilisables.

 

- La fusée Super Heavy 


Elle constitue le premier étage de la fusée, c’est elle qui va servir à envoyer le vaisseau dans l’espace. En effet, propulsée par 33 moteurs Raptors elle est capable d’exercer une poussée d’environ 76 méganewtons, ce qui en fait la fusée la plus puissante de l’histoire. Après le décollage de la fusée et le largage du vaisseau, Super Heavy est capable d’effectuer une entrée dans l’atmosphère terrestre et de venir atterrir sur le site de lancement. C’est un avantage majeur, dans la mesure où il sera possible par la suite de réutiliser le lanceur pour un prochain lancement mais également éviter tout risque de pollution dû à un atterrissage de la fusée en pleine mer. Il y a également un avantage financier colossal à ce procédé, car chaque étage de fusée coûte plusieurs millions de dollars à produire, les réutiliser réduit donc fortement les coûts de lancement.

 

- Le vaisseau spatial Starship 

 

Le deuxième étage de la fusée Starship se décline en plusieurs configurations. Grâce à sa section de charge utile qui permet de placer plus de 100 tonnes sur une orbite terrestre basse, il démontre ainsi sa capacité à répondre aux exigences variées des missions spatiales. Le deuxième étage est également conçu pour accueillir des membres d'équipage et transporter des cargaisons lors de missions vers la Lune. Ouvrant ainsi la voie à l'exploration et à l'établissement de bases lunaires. La modularité et l'adaptabilité de cette partie de la fusée en font un outil indispensable pour répondre aux besoins diversifiés de l'exploration spatiale actuelle.

 

- Les moteurs Raptor

 

La fusée est propulsée par un total de 39 moteurs Raptor, tous réutilisables, utilisant une combustion à partir d’un mélange de méthane et d’oxygène. En effet, le premier étage de la fusée en compte 33 et le second contient les six derniers, rendant Starship presque deux fois plus puissante que la fusée Saturn V, utilisée par le passé pour le programme lunaire Apollo.

 

Des objectifs trop ambitieux pour la plus grande fusée du monde ?

 

SpaceX a déjà réalisé deux tentatives de lancement, marquées par des défis techniques. Le premier essai a malheureusement abouti à une explosion de la fusée en raison d'un dysfonctionnement au niveau de la séparation des deux modules. La deuxième tentative, bien que plus prometteuse, a rencontré des problèmes internes aux deux modules, entraînant finalement leur autodestruction.

Il est clair que la fusée Starship n'est pas encore totalement au point, malgré des progrès évidents lors du deuxième lancement. Cependant, ces essais font partie intégrante du processus d'amélioration auquel SpaceX s'engage, visant à perfectionner cette technologie de pointe. L'objectif à terme de SpaceX est d'effectuer des lancements habités pour des missions vers la Lune et Mars, avec déjà une planification pour 2025. En effet la NASA a choisi Starship pour permettre aux astronautes du programme Artemis de rejoindre la Lune. Cette décision souligne la confiance de l'agence spatiale américaine en la capacité de SpaceX à surmonter les défis actuels et à fournir des solutions fiables pour l'exploration spatiale. Un aspect prometteur de Starship réside dans la réutilisabilité des deux modules, ce qui en fait la fusée la plus novatrice de sa catégorie. Cette caractéristique, combinée à la persévérance de SpaceX dans le perfectionnement de sa technologie, devrait permettre de réduire considérablement les coûts de lancement. La réutilisation des modules constitue en effet une avancée majeure dans l'industrie spatiale, ouvrant la voie à des économies importantes et à des lancements plus fréquents. Ainsi, bien que les premières tentatives aient été ponctuées de difficultés, SpaceX continue d'aspirer à l'excellence et à repousser les limites de l'exploration spatiale grâce à leur fusée révolutionnaire Starship.

 

 

Sources :

1.     Webographie

- Article « Starship », Wikipédia

            - Site FUTURA SCIENCES, « Starship : Qu’est-ce que c’est ? »

            - Site CITE DE L’ESPACE, « Starship : du progrès pour le deuxième vol d’essai »

            - Site SPACE X, «Starship »

            URL : https://www.spacex.com/vehicles/starship/

28 vues0 commentaire

ARTICLES RECENTS

bottom of page