Une journée dans un concours de drones

La veille de la finale nous nous sommes endormis très tard. Nous apportions des modifications de dernière minute au drone : nous sommes passés d’un grappin à un électro-aimant pour ce qui est de la prise des boîtes.

Il est 8 h, le réveil est difficile, mais l’excitation est plus forte que la fatigue. Rendez-vous à 11 h dans un gymnase du XVe arrondissement de Paris.

Nous arrivons à destination pile à l’heure, mais prenons notre temps pour ne pas faire partie des premières équipes sur place, l’ordre d’arrivée influant sur le passage des équipes pour l’épreuve finale : ne pas avoir à passer les premiers et prendre note des difficultés des autres équipes.


Je regarde ma montre : 11h30. Toutes les équipes sont arrivées sur place, tout le monde se zieute, regarde les drones adverses, le stresse monte un peu en voyant certaines équipes très confiantes.

Le temps d’installer notre stand, de vérifier l’état du drone, il est 13 h. C’est le début des tests des drones sous une volière. Nous regardons les tests de vols des différentes équipes et nous apprenons que certains drones vont effectuer leur tout premier vol. Cela nous réjouit, car le premier vol n'est souvent pas concluant. Comme prévu, une équipe a littéralement détruit son drone en raison de l’énorme quantité de vibrations qui le parcourrait (une équipe en moins à battre pour gagner le premier prix). Pour nous, cela se passe bien : les tests avaient été faits au préalable (masse réglementaire, durée de vol requise, etc.)

Il est 14 h, les drones doivent tous être prêts pour l’épreuve finale à 16 h. C’est la dernière ligne droite ! Les derniers ajustements se font, une certaine entraide entre les groupes naît : nous partageons notre matériel et nos connaissances.

Enfin 16 h : l’épreuve finale commence, chaque drone doit effectuer trois passages de porte et trois poses de boite pour avoir la totalité des points. De nombreuses équipes rencontrent des problèmes techniques.

C’est à notre tour, le stress est à son maximum, on réussit à passer deux portes et à poser deux cubes avant de sortir de la zone autorisée, ce qui met un terme à l’épreuve.

18 h 30 : l’attente est longue. Après délibération du jury, les résultats sont donnés : nous sommes deuxièmes !

Thomas ROMUALD

Crédit photo: Thomas ROMUALD.


49 vues0 commentaire

ARTICLES RECENTS